L’industrie pharmaceutique suisse pratiquant la recherche a sa place dans le peloton de tête de la recherche et du développement dans le domaine des maladies rares. © Barbara Jung

L’industrie pharmaceutique suisse pratiquant la recherche a sa place dans le peloton de tête de la recherche et du développement dans le domaine des maladies rares. © Barbara Jung

En mai 2015, le Conseil fédéral a adopté un plan de mise en œuvre du Concept national maladies rares. Ce concept avait été demandé par le biais d’un postulat de Ruth Humbel (PDC), Conseillère nationale. Interpharma accompagne la mise en œuvre, qui doit être achevée en 2017, en tant que membre du groupement d’intérêt maladies rares (IGSK). Interpharma soutient fondamentalement la mise en œuvre, mais des questions clés telles que le financement des mesures, l’encouragement de la recherche et des étapes contraignantes assurant l’égalité des droits en matière de remboursement des diagnostics et des traitements ne sont toujours pas éclaircies.