Principaux résultats du Moniteur de la santé 2016, gfs.bern, juin 2016

Principaux résultats du Moniteur de la santé 2016, gfs.bern, juin 2016

Le Moniteur de la santé donne depuis 1997 des renseignements fiables sur l’opinion des électeurs suisses vis-à-vis du système de santé. À cet effet, environ 1200 électrices et électeurs choisi-e-s de manière représentative sont interrogés chaque année par l’institut de recherche gfs.bern sur mandat d’Interpharma. Afin de pouvoir faire des comparaisons dans le temps, la majeure partie des questions se répète à l’identique chaque année.

En 2016, la transparence sur la qualité des hôpitaux reste importante pour les électeurs. 82% des personnes interrogées souhaitent connaître les données sur la qualité avant de se décider pour un hôpital ou une clinique et 75% pensent que l’accès du public aux données sur la qualité améliorerait la qualité des traitements dans les hôpitaux. En outre, pour la première fois, une majorité de 62% (+21 points) est d’avis que les pouvoirs publics devraient récompenser financièrement les hôpitaux de bonne qualité et pénaliser les mauvais. Par rapport à l’année passée, la population a plus fortement conscience des coûts, de sorte que, par exemple, la densité de médecins est vue de manière plus critique. 60% voient un rapport direct entre la densité de médecins et la hausse des primes. La satisfaction vis-à-vis du système de santé suisse reste quasiment inchangée à un haut niveau.

Cette publication est disponible en français et en allemand.