Pour que les patient-e-s aient rapidement accès aux médicaments novateurs et que la place pharmaceutique suisse reste attractive, il est crucial à la fois que les processus d’autorisation de mise sur le marché de Swissmedic, l’Institut suisse des produits thérapeutiques, soient efficaces, et que les processus d’admission dans la liste des spécialités (LS) par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) soient rapides. Interpharma assure le monitorage des délais de ces deux processus.

Le but est que les patient-e-s bénéficient d’un accès plus rapide aux médicaments novateurs. © Barbara Jung

Le but est que les patient-e-s bénéficient d’un accès plus rapide aux médicaments novateurs. © Barbara Jung

DÉLAIS D’AUTORISATION DE SWISSMEDIC

Depuis des années, Interpharma réalise en coopération avec les autres associations de l’industrie et Swissmedic une étude de référencement qui mesure les délais d’autorisation de Swissmedic. Une comparaison est effectuée avec les délais de l’autorité américaine FDA ainsi qu’européenne EMA.

PROCESSUS PLUS RAPIDES POUR L’ADMISSION DANS LA LS

Interpharma mesure également les délais du processus d’admission dans la LS. Des modifications d’ordonnance visant à accélérer l’admission de nouveaux médicaments dans la LS sont entrées en vigueur en juin 2013. En règle générale, le processus doit être achevé dans les 60 jours suivant l’autorisation par Swissmedic. Cette accélération faisait partie d’un accord conclu en avril 2013 entre l’industrie pharmaceutique et le Département fédéral de l’intérieur (DFI). En contrepartie, les entreprises pharmaceutiques s’étaient alors engagées à retirer tous leurs recours encore pendants concernant le changement de système de comparaison de prix des médicaments et à ne pas déposer de nouveaux recours.

Interpharma s’engage pour le respect de ces délais indicatifs et effectue un monitorage en ce sens. Depuis l’introduction de cette nouvelle réglementation, le nombre de demandes traitées en l’espace de 60 jours a certes augmenté, mais depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles de fixation des prix en juillet 2015, les délais ont été beaucoup moins souvent respectés et une petite partie seulement des demandes a été traitée en l'espace de 60 jours.