Zone économique de petite taille, la Suisse a besoin d’un bon accès au marché de l’UE, d’autant plus que plus de la moitié des exportations suisses vont vers des pays d’Europe. De même, plus de la moitié des exportations de produits pharmaceutiques (55%) vont vers des pays d’Europe. Les accords bilatéraux I ont éliminé des obstacles techniques au commerce, facilitant grandement l’accès au marché. De même, l’accord sur la libre circulation des personnes est crucial car nombre de branches, et plus particulièrement l’industrie pharmaceutique pratiquant la recherche, ont besoin de recruter du personnel qualifié à tous les niveaux dans l’espace européen, mais aussi dans le monde entier. La Suisse à elle seule a un potentiel de main-d'œuvre trop restreint.

Mise en œuvre pragmatique de l’initiative contre l’immigration de masse

Du fait de l’adoption de l’initiative contre l’immigration de masse le 9 février 2014, les accords bilatéraux sont menacés dans leur ensemble. Or, ils sont décisifs pour l’industrie pharmaceutique pratiquant la recherche en Suisse. Interpharma s’engage pour une mise en œuvre pragmatique de l’initiative, visant en premier lieu à sauvegarder les accords bilatéraux I.

Tendance avis sur les accords bilatéraux, L’avenir des accords bilatéraux, 3e vague d’enquête avril/mai 2016 (N=env. 2500 par sondage)

Tendance avis sur les accords bilatéraux, L’avenir des accords bilatéraux, 3e vague d’enquête avril/mai 2016 (N=env. 2500 par sondage)

Roadshow sur l’Europe

Parallèlement, Interpharma veut prendre le pouls de la population au sujet des relations Suisse-UE et favoriser la prise de conscience de l’importance de bonnes relations avec nos voisins européens. Ainsi Interpharma a-t-elle mandaté auprès de l’Institut de recherche gfs.bern une nouvelle enquête représentative sur les relations de la Suisse avec l’UE qui a été réalisée en avril et en mai 2016 et dont les médias se sont largement fait l’écho. Deux vagues d’enquêtes avaient déjà été réalisées en 2015 et avaient aussi été bien relayées dans les médias.

En outre, en coopération avec swissuniversities et des Chambres cantonales du commerce, Interpharma a lancé un roadshow dans lequel l’industrie pharmaceutique et les universités entament le dialogue avec les parties prenantes et le public intéressé sur des thèmes relatifs au site pharmaceutique et scientifique suisse et à l’importance des accords bilatéraux. Des représentant-e-s des milieux politiques, économiques et de la recherche discutent l’importance de bonnes relations avec l’Europe. La première escale a été Lucerne en septembre avec une manifestation de parties prenantes. Le 21 novembre à Zurich ont eu lieu une manifestation de parties prenantes ainsi qu’une soirée publique. L’année prochaine, d’autres manifestations suivront à Soleure, Zoug, Lausanne et Fribourg.